Exposition « Les Racines poussent aussi dans le béton » de Kader Attia

"Les racines poussent aussi dans le béton", oeuvre de l'exposition
Kader Attia, vue de l’exposition « Les racines poussent aussi dans le béton », MAC VAL 2018. © Adagp, Paris 2018. Photo © Aurélien Mole.

 

Depuis le 14 avril, l’artiste Kader Attia a investi les 1300 m2 du Mac Val en vue de sa carte blanche « Les racines poussent aussi dans le béton ». Le titre, programme d’une résistance, annonce l’enjeu de l’exposition : réfléchir aux rapports ambivalents entre l’architecture et le corps, ou comment des blocs de béton conditionnent le vivre ensemble. Le lauréat du prix Marcel Duchamp ancre son propos dans une historicité en interrogeant les grands projets urbains de l’après-guerre. Si l’installation invite à déconstruire le regard colonial et moderne, elle est aussi le lieu de restitution d’un parcours autobiographique. Un bruit de bétonneuse, l’odeur du clou de girofle, autant de signes qui renvoient au bruit du travail ouvrier, à l’odeur de l’exil, autant de perceptions qui rendent hommage aux parents de l’artiste, mais, bien au-delà, à ces familles qui ont subi un second déracinement en périphérie des villes.


L’expo en un mot ?

Militante

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment l’art engagé en prise avec le réel

A quelle occasion ?

Découvrir le travail d’un artiste à la renommée internationale en même temps qu’un lieu d’exception, le Musée d’Art Contemporain du Val-De-Marne

Le petit plus ?

Le côté protéiforme de l’expo, entre vidéos, objets et installations


Cet événement est soutenu par la Région Île-de-France, terre de culture